Sekhmet
dans le tarot

Sekhmet dans le tarot : toute la mythologie égyptienne se retrouve dans le tarot de Marseille. Notamment l’incontournable mythe osirien, que vous retrouverez en morceaux (comme le corps d’Osiris – sourire) distillé de-ci, de-là tout au long du site.

tarot et mythologie égyptienne

Mythologie égyptienne

Toute la mythologie égyptienne se retrouve dans le tarot de Marseille. Notamment l’incontournable mythe osirien, que vous retrouverez en morceaux (comme le corps d’Osiris – sourire) distillé de-ci, de-là tout au long du site. J’y consacre aussi un long chapitre dans Le tarot symbolique.
Ce que je souhaite vous livrer en pâture (normal avec une lionne – sourire), repose sur la réflexion suivante : en symbolique, tout ce qui se touche peut se comprendre comme faisant partie d’une seule et même entité.
Cette clé de décodage se retrouve fort dans la symbolique romane et peut s’appliquer aux cartes du tarot. Je vous propose ma vision des choses dans cet article du blog.
Spécifiquement avec la Force, on peut donc comprendre la femme et le lion comme deux éléments distincts. Le focus se portera alors sur le jeu de mains de la femme, seule action de la carte. Ouvre-t-elle la gueule du lion ou tente-t-elle de la lui fermer ? Y a-t-il combat ou union ? Tout ceci est développé dans la partie divinatoire de la carte.
Mais /et.
On peut donc aussi envisager la femme ET le lion, comme n’étant qu’une seule et même « chose ». Du coup, l’analogie avec les créatures antropomorphes et les divinités de toute mythooglie s’avère d’une facilité déconcertante. Et porteuse de bien des significations qui viennent enrichir votre appréhension / compréhension de la carte.

Qui est Sekhmet ?

Les hommes n’ont pas été très reconnaissants envers les dieux et se sont livrés à quelques écarts de conduite. Du coup, les instances divines se sont fâchées : il faut donner une bonne leçon à ces humains ingrats ! Et de leur envoyer Sekhmet.

Déesse guerrière personnifiant les ravages du soleil, elle est l’instrument de la vengeance de Rê contre l’insurrection des hommes. Son corps brûlant et ses flèches incandescentes détruisent tout ce qui bouge. Seulement voilà, une fois lachée dans la nature, Sekhmet ne se maîtrise pas et se livre à un véritable carnage sur terre. Afin d’éviter qu’elle ne tue tous les humains, Rê lui fait préparer un breuvage spécial d’alcool, coloré de rouge, pour apaiser sa soif de sang.

Glouglou et puis dodo.

Pythagore, la tetraktys et le tarot

Ouf ! se disent les hommes, qui ont compris la leçon, ne se rebelleront plus et créent un rituel en l’honneur de la déesse-lionne.
Rituel consistant en une saoûlagraphie généralisée. Hé !

L’histoire de Sekhmet met donc en avant, son aspect sauvage et guerrier. Elle apporte violence, guerres et maladies.

Cependant, l’initié peut gagner ses faveurs à condition de vaincre ses propres peurs ; car malgré sa violence, la déesse a le pouvoir de guérison. Ce qui l’a consacrée déesse des médecins.
Déesse (carte du tarot) qui apporte guerre et violence ?
Je prends. C’est une des significations de 11/Force.
Vaincre ses peurs ? Je prends également, même si 13/ASN convient mieux pour ce mot.
Peur et violence, voilà assurément deux nouveaux mots-clés qu’il me sied de rajouter à la liste de cette femme au lion.

 

Bastet

Autre félin mythologique en Egypte : la sœur de Sekhmet, Bastet, la déesse-chat. Honorée comme déesse du foyer, protectrice des naissances et de la famille. Une lionne apaisée ?
Même si le dessin de la carte du tarot ne laisse plâner aucun doute sur la nature de l’animal (lion et non chat), si on élargit le spectre en se souvenant que le chat est un félin, ça tient la route.

Voir en 11/Force une mère est évident. Une mère qui se (dé)bat avec un félin. Dont la tête est posée sur le sexe d’une femme. Famille, naissance. Pas si bête (c’est le cas de le dire) que ça. Non ?

bastet en lien avec la carte de la force du tarot
de la monade vers la dyade dansle tarot

Ptah s’en mêle.

Sekhmet était mariée au dieu Ptah, taureau, dieu des artisans.
Or, dans le tarot, l’artisan, c’est 1/Bateleur.
Voici donc un couple de plus dans notre panoplie ! Après 2/Papesse-5/Pape, 3/Impératrice-4/Empereur, 8/Justice-9/Hermite, voici 1/Bateleur-11/Force.
Non seulement unis par leur lemniscate sur la tête, mais aussi par leur unité (1) et la puissance de l’animal évoqué.

Un couple lion féminin – taureau masculin, voilà de quoi faire des flammes et réjouir les astrologues.
Nous noterons avec délice le chapeau du Bateleur, qui n’est pas sans rappeler les cornes du taureau … sans oublier, l’ère du Taureau.
Couple 1-11, Sekhmet-Ptah … Jésus / Marie-Madeleine, comme évoqué dans cet article.
Nous voici donc avec un message ésotérique, on ne peut plus perturbant, qui plus est au cœur du tarot

Sekhmet dans les cartes du tarot de marseille

Mots-clés, quand le niveau 3 vole au secours du niveau 1

La lionne, 11/Force, femme protectrice : elle veille sur son lion (homme, progéniture) en bonne mère de famille.

La lionne, 11/Force, femme sociable : elle prend sa place, ouvrant sa gueule (de lionne) quand il le faut, et faisant preuve d’assertivité lorsque les besoins s’en font sentir.

La lionne, 11/Force, femme féroce. Selon le principe de décodage de l’art roman [1] , femme et lion ne font qu’un : nous voici avec une créature qui rugit, aboie et adopte un comportement agressif.

Ben oui, on retrouve tout ça dans la carte !

Joie du tarot nous faisant naviguer aussi bien dans les eaux plates du niveau 1, que dans les tumultes du niveau 2 ou les profondeurs abyssales de la symbolique à niveau 3.

[1] voir Le tarot symbolique : art roman et tarot

 

 

Cet article est un extrait inspiré du livre : Le tarot symbolique,

1.420 pages, 2014

Vincent Beckers, le tarot symbolique

Pin It on Pinterest

Share This