Le tarot psychologique

Tarot psychologique et iceberg

Tiens, une petite chanson, ritournelle que vous avez déjà lue 153.017 fois sur le site : le tarot rend conscient ce qu’il y a d’inconscient en soi, par rapport à la question.
Voilà qui recoupe des notions telles que :

► l’iceberg, ou tout ce qu’on ne veut pas dire mais qui apparaît quand même dans le tirage. Je vous développe ce point dans cet article du blog.

►  une résurgence du subconscient refoulé, qui n’attend qu’une seule chose : être conscientisé, pour ensuite se voir cautérisé. Oups !
Drôle de phrase, j’y comprends rien; c’est quoi ce charabia ?
Des explications vous sont fournies dans cet article du blog.

L’iceberg, ce sont toutes ces questions que le tarot nous pose, comme ça, mine de rien, par le biais de ses innocentes petites images dessinées. Vous retrouverez dans cette partie du site, une belle et joyeuse (?) liste de questions et de suggestions de développement personnel, au travers des arcanes du tarot.
Vous y découvrirez aussi des combinaisons de cartes commentées, en lien avec la psychogénéalogie.

Le copié-collé

Ah, joie du copier-coller, merveille de la  bureautique. Par contre, appliqué au champ de nos vies personnelles, c’est moins drôle !
Le copié-collé est le fait d’accomplir les exacts mêmes attitudes et comportements que nos aïeux, par mimétisme plus ou moins conscient (copié-collé). Ou l’inverse : poser des actes en totale rupture / contradiction à ce que nos aïeux nous ont appris ou laissé (copié-décollé).
Un exemple : cette dame vient me voir en consultation car elle en est à sa troisième vie de couple qui se termine par un échec douloureux. Elle souhaite savoir, par le biais d’un tirage de tarot, ce qu’il est juste et bon qu’elle fasse (et non ce qu’elle doive faire – voir article ici) pour enfin trouver un homme avec qui construire quelque chose de stable.
♪ Le tarot rend conscient ce qu’il y a d’inconscient en soi, par rapport à sa question. ♪
Ce jour-là, son message fut le suivant : aller investiguer le parcours sentimental de sa mère, avec qui elle entretient un lien énergétique fort. J’apprendrai plus tard que sa chère mère a connu quatre partenaires, avant de tomber sur le père de la dame que j’avais eue en consultation. Le tirage de tarot a permis de faire comprendre le schéma de copié-collé dans lequel la personne était engoncé.

Le copié-(dé)collé est sans doute un des éléments les plus forts et puissants que le tarot permet de mettre à jour, face à un scénario de vie ou un accident de parcours que l’on ne parvient pas à comprendre, où dont on ne sait comment s’extirper.
Le tarot psychologique donne ici le meilleur de lui-même, avec des pistes de développement personnel fortes, concrètes et percutantes.

Le tarot, comme un photolangage

La technique du photolangage n’est pas neuve. Elle a été mise au point en 1968 et a connu un grand succès dans les seventies et eighties, aux Etats-Unis. Elle débarqua en Europe dans les années 90.
J’ai été formé à l’emploi de la technique, lorsque j’étais consultant en ingéniereie des ressources humaines (voir présentation). Cette précision, non pour satisfaire un quelconque ego mal placé, mais tout simplement pour mettre en garde envers une pratique qui pourrait s’avérer « délicate » si elle est menée sans certaines balises/contrôles.
En fait, mon travail a été d’assimiler la photo employée dans le cadre du photolangage, à une carte de tarot, et le travail de groupe à l’effet d’un tirage de carte.
« En s’exprimant à partir d’un choix de photographies, les participants découvrent que ce support permet de mettre au jour et de nommer des images et des expériences dont ils sont porteurs, mais dont ils n’ont pas forcément conscience. Ces images les aident à réfléchir, à entrer en eux-mêmes, à renouer avec des aspects méconnus d’eux-mêmes, tout en facilitant la prise de parole et l’expression personnelle. »
Remplacez « choix de photographies », par tirage de tarot. Vous constatez que le résultat escompté est le même.
« Ma » touche personnelle est donc de croire qu’une photo tirée au sort, en complément d’un tirage de tarot ou non, peut provoquer réflexion et prise de conscience, tout aussi valablement qu’un travail de groupe, avec sélection consciente d’illustrations pour travailler un thème. »
(extrait inspiré du livre : Mémoires de tarologue, page 20)

Ainsi, vous retrouverez tout au long de votre visite du site de l’école du tarot, des centaines de photos d’illustrations. La plupart d’entre elles emploient les techniques du photolangage, partant d’assocations/suggestions neuro-cognitives. Ces photos sont toutes, soit achetées via la lience Fotolia n°201016513 ou sous souscription, dont vous trouverez la liste dans le livre : Mémoires de tarologue, page 432. Enfin, certaines photos ont été téléchargées libres de droit, via Pixabay, Pixel, Death to stock, LibreStock, Veezle.

Dans cette partie du site, vous apprendrez à laisser votre imagination voguer dans la profondeur des arcanes du tarot, afin de laisser remonter à la surface, des souvenirs et des mémoires de votre passé. Et/ou. Vous offrir l’opportunité de rêver, d’imaginer, d’opérer des changements concrets et tangibles dans votre vie de tous les jours, grâce au pouvoir suggestif des images du tarot de Marseille, reliées à des photos contemporaines.
Comme vous commencez à me connaître, vous savez que le second degré ne sera jamais loin : travailler sérieusement, sans me prendre au sérieux, étant un de mes nombreux refrains. Un lecteur averti en vaut quelques autres. Sourire épanoui sur mon visage ravi.

Tarot de Marseille psychologique : le tarot psychologique, ou l’art d’utiliser le tarot en ce qu’il a de plus profond et subtil : rendre conscient ce qu’il y a d’inconscient en soi, par rapport à la question posée 
Le tarot psychologique, c’est se laisser interpeller par le pouvoir suggestif des images, afin de retrouver les archétypes en soi (voir C.G. Jung sur ces notions).
Le tarot psychologique, c’est enfin mieux se connaître et comprendre, afin de devenir qui on est censé être. Tout un programme ? Non. Une promesse.

Pin It on Pinterest

Share This