Carte tarot Force psychologique

Carte tarot Force psychologique,
ou la délicate question de l’inscription dans l’histoire de l’humanité.

Carte tarot Force psychologique

Appel

Maître, mon bon Maître, il semblerait à ce que la rumeur rapporte de votre travail, que vous escomptiez de votre public qu’il s’intéresse aux mites de l’Ogie. Qu’ont-elles de si particulier, ces mites ?
Mythologie, Disciple, mythologie.
Oups ! Pardon. Et c’est où Mythologie. En Grèce ? Ca sonne grec, non ? Ca sent bon l’ouzo et l’osso buco.
Ni ouzo, ni bouco, Disciple. Qui, soit dit en passant, ne sont pas non plus des joueurs de foot. Je vais éclairer ta lanterne béotienne, avant que tu ne partes dans un nouveau délire. Oui, il me semble fondamental, indispensable, invétiable incontournable, nécessaire, vital, importantissime, que l’amateur du tarot maîtrise deux mythes fondateurs de l’humanité et qui offrent la compréhension de tout le parcours du mandala à niveau 2. Ces mythes forment par ailleurs le noyau du tarot, en sont le coeur et le centre vital : les cartes de la Roue et de la Force. Ou les mythes d’Oedipe et de Gilgamesh.
Jamais entendu ces noms-là. Ce sont des noms de chien ?

► Retrouvez ici l’essentiel de l’histoire d’Oedipe ici et le livre sur le sujet ici.
► Retrouvez ici l’essentiel de l’histoire de Gilgamesh ici et le livre sur le sujet ici.

Vincent Beckers et l'épopée de gilgamesh dans le tarot

► Vincent Beckers au musée du Louvre,
face à Gilgamesh : un combat de titans.
N’importe quoi ! Vraiment n’mporte quoi !

visuel école du tarot

Carte tarot Force psychologique

Echo

Actualité des mythes

Maître, mon bon Maître, voilà bien longtemps que la foule n’a plus eu le plaisir de vous écouter. Quand sortirez-vous enfin de votre tonneau pour prodiguer la bonne parole de saint Tarot ?
Primo, crétin, je ne prodigue aucune bonne parole et saint Tarot n’existe pas. Il ne guérit rien et ne fait pas de miracle. Secundo, si je m’isole depuis la crise sanitaire, c’est parce que j’ai bien lu, lu et relu l’épopée de Gilgamesh, qui n’a jamais été autant d’actualité qu’en ces jours de crises multiples.
Le mythe de Gilgamesh en 2023, c’est le covid, la crise énergétique, Taïwan, l’Ukraine, les tentatives de coups d’état (Brésil, USA, …), c’est le monde qui va mal en général et les gens en particulier qui souffrent. Autrement dit, c’est l’être humain qui est en quête de sens, qui cherche à savoir ce qu’il est venu f… sur terre, en travaillant comme un fou pour ne pas savoir payer ses factures, se demandant ce qu’il va laisser comme avenir à ses enfants et – plus fondamentalement, à l’image de Gilgamesh – il se demande pourquoi tout ceci, et surtout pour  quoi ?
C’est une belle envolée que vous me tenez là, Maître, mon bon  Maître. Mais quel lien tout cela a-t-il avec le gilles, pas de Binche, mais de Gamèche ?

► Retrouvez ici l’essentiel de l’histoire d’Oedipe ici et le livre sur le sujet ici.

► Retrouvez ici l’essentiel de l’histoire de Gilgamesh ici et le livre sur le sujet ici.

l'épopée de Gilgamesh et le tarot de Marseille

► explication de l’illustration ici.

Gilgamesh, idiot, Gilgamesh. Le lien, ce peut être la carte de la Force, justement.

► La Force qui entame un nouveau tour (de 10/Roue), qui cherche du sens et s’apprête à maîtriser de nouveaux défis, à mettre en place des nouvelles façons de faire et voir les choses. Gilgamesh qui remet encore et encore, sans cesse l’ouvrage sur le métier pour atteindre son objectif, suite au décès de son ami.

► La Force qui est capable de maîtriser l’animal, aux sens propre et figuré. Gilgamesh qui, dans ses aventures, maîtrise un lion à mains nues. Gilgamesh qui combat la forêt de cèdres et ses démons intérieurs.

► La Force qui est en quête de sens, poussée par sa cape rouge et sortant de la roue du destin, dont elle veut se dépêtrer. Gilgamesh qui combat ses pulsions et cherche « LA » solution à sa question fondamentale, la quête d’immortalité et de sens à sa vie.

visuel école du tarot

Carte tarot Force psychologique

Retour

Actualité de votre histoire dans le mythe

Heu, Maître, mon bon Maître, je vous sens quelque peu énervé en ce jour.
Je le savais. Je le savais. Avec mes deux premiers paragaphes, j’ai perdu 92 % des internautes. Et ceux qui sont arrivés à ce stade de la lecture sont convaincus et ont déjà tout compris. Diem perdi ! J’ai encore raté mon message.
Heu, qu’ont-il compris, et qu’avez-vous raté ? Je m’égare, je me trouble, je suis perdu.
T’es-tu seulement déjà trouvé, idiot ? Je me doutais bien qu’en incitant les gens à vouloir comprendre leur histoire personnelle en passant par les mythes, ce serait dur. Les mythes, ce sont des souvenirs d’école, souvent pénibles ou d’interminables visites dans des musées, devant des vases tous identiques ou des sculptures stupides. Les mythes, dans l’imaginaire collectif actuel, ce sont des  textes incompréhensibles, des histoires à dormir debout. Alors, leur lacher Gilgamesh et Oedipe, c’est les faire fuir d’emblée. J’aurais dû m’y prendre autrement.
Mais si vous auriez pu vous y prendre autrement, pourquoi ne l’avez-vous pas fait ?
Parce que si je leur avais dit que Gilgamesh, c’est l’histoire d’un homme brisé par la perte de son ami, qui parvient – au bout d’un périple à côté duquel le chemin de Compostelle est une partie de rigolade – à trouver la plante de l’immortalité et se la fait faucher par un serpent, tu crois que les lecteurs aurient eu envie d’en savoir plus ?
Bah, vous savez, Maître, les séries américaines télévisées sont bien plus glauques que ça ! Et votre public, il lit aussi Stephen King.
La différence, mon bon Disciple, c’est qu’avec le tarot, les gens viennent pour entendre le récit de leur vie. Et que celle-ci n’est jamais que le copié-collé du scénario inventé par les auteurs de l’épopée de Gilgamesh.

► Retrouvez ici l’essentiel de l’histoire d’Oedipe ici et le livre sur le sujet ici.

► Retrouvez ici l’essentiel de l’histoire de Gilgamesh ici et le livre sur le sujet ici.

carte du tarot de la force psychologique et épopée de gilgamesh

► explication de l’illustration ici.

En résumé :

► La carte de la Force, avec la présence du lion maîtrisé, c’est la quête de soi, en développement personnel.

► Le lion, c’est le pouvoir. C’est le consultant qui s’affronte à la façon dont il se comporte. Du plus profond de lui, à sa relation aux autres, en passant par son rapport au père.

► Le lion, c’est l’animal solaire par excellence, la source de vie. Le personnage tente de se l’approprier, le prendre en mains, le maîtriser.

► Le lion, c’est l’analogie de l’animal antique qui figure parmi les plus dangereux. Maîtriser le lion à mains nues, c’est avoir le contrôle sur sa vie, c’est afficher sa capacité à affronter les morsures et blessures.

► Le lion, c’est aussi un animal fainéant, qui laisse à la femelle le soin de la plupart des tâches, se limitant à chasser et procréer. Se montrant violent quand un petit s’approche trop de sa mère, allant jusqu’à le bannir. L’analogie avec les histoires claniques humaines est évident.

La Force psychologique, c’est l’incontournable travail psy… , auquel toute personne qui s’intéresse au tarot comme outil de développement personnel doit s’astreindre.

Et Gilgamesh, dans tout ça, il a disparu ?
Disciple tu es, Disciple tu resteras.

 

visuel école du tarot

Carte tarot Force psychologique  : les questions et les thèmes

Parmi les 153.017 significations possibles, vous trouverez ci-dessous quelques pistes de réflexions psychologiques offertes par la carte de la Force, si elle vient à vous en tirage. Reliées à votre question, elles pourraient vous être utile pour trouver un fil d’Ariane, ébauche de piste à suivre, afin de comprendre pourquoi vous en êtes là, aujourd’hui, à vous poser cette question-là, avec le tarot comme support d’investigation. Je viens de vous poser une équation à quatre inconnues. Oups !

carte de la force du tarot psychologique et la question de la maitrise de soi
  • relation au père
  • contrôle de soi
  • mémoire de violence
  • victime d’injustice
  • « petites voix intérieures » (voir ici)
  • combat permanent

    Attention : les questions qui suivent sont brutes de décoffrage et peuvent heurter certaines personnes sensibles.

    1. avez-vous été abusé, forcé à faire des choses insupportables ?
    2. votre naissance est-elle le fruit d’un viol ou est-elle due à un acte sexuel dans lequel un des partenaires a forcé l’autre ?
    3. avez-vous subi un parent / adulte dominateur, écrasant ?
    4. éprouvz-vous le besoin de toujours tout avoir tout, sous contrôle ?
    5. avez-vous l’impression de devoir sans cesse vous imposer par la force pour obtenir quelque chose ?
    6. comment s’est passé votre accouchement ?
    7. quelles sont les mémoires pénibles d’accouchement dans la famille ? quel lien avec vous ?
    8. l’acte sexuel pour vous, c’est quoi ?
    9. vous considérez-vous plutôt comme une personne soumise à ses pulsions, ou – au contraire – vous dominez-vous toujours, quitte à être dans le surcontrôle de vous ?
    10. votre belle-mère serait-elle autoritaire, envahissante et querelleuse ? quelle est votre relation à elle ?
    11. êtes-vous victime de dépression, pessimisme chronique ?
    12. comment vivez-vous votre féminin et votre masculin intérieur ?
    13. subissez-vous la vie, vécue comme une dure lutte incessante ?
    14. pourquoi avez-vous toujours besoin de parler haut et fort, de crier pour vous faire entendre ?
    15. avez-vous été blessé par un chien ou un animal ?
    16. avez-vous subi une agression ?
    17. vous considérez-vous comme une personne violente ?
    18. avez-vous été victime de ragots, rumeurs, commérages ?
    19. éprouvez-vous un problème dentaire important ?
    20. femme : passez-vous pour un homme ?
    21. quid de l’histoire coloniale dans votre famille ?

    Si d’aventure à la lecture d’une des questions ci-dessus, vous avez éprouvé un quelconque sentiment, si une émotion est apparue (bouffée de chaleur, décharge d’adrénaline, colère, tristesse, …), alors vous avez tout gagné ! Une mémoire s’est réveillée. A vous de la dorloter …
    Les questions ci-dessus sont extraites de : Le tarot psychologique, page 340.

    carte de la force du tarot et apprendre à se redresser
    carte de la force psychologique du tarot et la question d'affronter les chocs de la vie

    Carte tarot Force psychologique

    Après vingt ans de consultation, vous trouverez ci-dessous le top 3 des significations de la carte de la Force en tirage, en lien avec la psychologie symbolique.

    • victime de pulsion(s) 55% 55%
    • mémoire de violence 25% 25%
    • relation au pouvoir, jeu de pouvoirs 10% 10%
    maîtrise de la force en soi, maitrise au coeur du tarot

    Carte tarot Force psychologique :
    des pistes de développement personnel.

    C’est le moment ! 

    11/Force, c’est le moment où on se dit qu’il est temps de se retrousser les manches. Cette fois, on y va, on s’y met.
    On prend son courage à deux mains et on s’attaque au problème.
    Ah, je traîne des boulets … m’en vais m’en libérer, moi !
    Ah, j’ai un aïeul qui a fait des conneries dans sa vie et qui m’a légué cet héritage … m’en vais m’en libérer, moi !
    Ah, je suis victime d’une assuétude parce que ma mère n’a pu atteindre tel niveau de réussite, qu’elle m’a refilé son mal-être, me demandant de le vivre à sa place … m’en vais m’en libérer, moi !
    Ah, je suis victime d’une croyance familiale qui fait qu’on ne peut réussir matériellement … m’en vais m’en libérer, moi !
    C’est un peu tout ça qui nous passe dans la tête, lorsque nous sommes face à 11/Force. Avec cette carte, nous avons la foi qui soulève les montagnes : on va s’en sortir ! C’est à bras-le-corps que nous nous attaquons à la source de nos maux et misères.
    Que d’énergie en nous : nettoyage de printemps !
    Que de force en nous : Star Wars (sourire).

    ► extrait de : le tarot psychologique, page 124

    tout ramène à soi avec la carte de la force du tarot

    Domestiquer !

    11/Force , c’est aussi un combat.
    L’homme contre l’animal. Avec cette carte, on nous dit qu’il nous faut domestiquer le lion en nous.
    Le lion, c’est l’ego.
    Cette part de nous qui rugit au quart de tour et éprouve un inextinguible besoin d’avoir raison, le pouvoir.
    L’animal en nous, c’est aussi l’ensemble de nos comportements libidinaux, instinctifs, émotionnels et pulsionnels. Ce que j’ai baptisé en abrégé de libinsémopuls.
    A maîtriser. Hercule et le lion de Némée. Gilgamesh et le lion maîtrisé à mains nues.

    ► extrait de : le tarot psychologique, page 125

    Tout en restant cool !

     

    Dans le cadre d’un cheminement personnel, 11/Force peut aussi inciter les personnes pressées, avides de résultat immédiat à freiner leurs ardeurs, à ne pas vouloir forcer les choses ou le rythme d’évolution.

    A l’inverse, 11/Force interroge également sur la notion de contrôle.
    A-t-on toujours besoin de tout contrôler, d’avoir la situation bien en mains ?

    Auquel cas, il sera pertinent de s’intéresser aux moments de sa vie durant lesquels, justement, on n’a pas eu le contrôle, la maîtrise des événements. Moments où on a subi le pouvoir, l’autorité, la force de quelqu’un ou quelque chose …
    Le travail sur soi implique un nécessaire lâcher-prise.
    Que nous atteindrons en 12/Pendu et auquel 11/Force,  nous prépare.
    Mais cet apprentissage prend du temps. C’est aussi un message de la carte !

    ► extrait de : le tarot psychologique, page 126

     

     

    Mais que voilà un impertinent tarologue !

    On est quand même pas obligé de revivre la même chose que nos aïeux ?

    Non, bien sûr. Mais comment pouvez-vous affirmer que vous n'êtes pas en train de revivre la même chose que vos aïeux sans connaître leur histoire ?
    C'est ce que C.Jung appelle le chemin d'individuation.

    Quel est le scénario qui revient le plus fréquemment ?

    Je vais vous surprendre. Tout schéma FFB !
    Ben, oui, il y a quand même, une certaine cohérence dans mes propos.

    Pensez-vous que nous revivons actuellement le récit de Gilgamesh, au niveau mondial ?

    Assurément. Et plus précisément la partie du mythe en lien avec la recherche du sens. Suite aux crises économiques et sanitaires, bien des gens (re)découvrent le besoin de donner du sens aux choses. Après le besoin épicurien ("besoin" soudain et impérieux de vacance(s)), vient celui du sens. Je revois des gens en consultation en plus grand nombre et les demandes de séminaire sur le tarot augmente. C.Q.F.D.

    Pourquoi est-ce que "les gens" ont si difficiles à s'intéresser aux mythes ?

    Comme dit dans l'article, car ils évoquent souvent des souvenirs d'adolescence, une époque où on n'est guère réceptif à ce genre de récit.
    Ensuite, car il faut un "traducteur" , vulgarisateur, pour en comprendre le sens et - surtout - l'actualité. C'est ce que je tente de faire au travers de mes livres sur Oedipe et Giglamesh.

    Les Imagiers avaient-ils en tête le mythe de Giglamesh en créant la carte ?

    J'ai la faiblesse de croire que oui. Il y a tant d'animaux mythiques qui auraient plu prendre place dans la tarot (licorne, griffon, dragon, ...). Pourquoi ont-ils spécifiquement choisi le lion et le serpent pour illustrer deux des épisodes centraux du récit ?

    Arrivé à ce stade de lecture de la page, j’en vois certains qui se disent que je me fais vieux, et que je me répète un peu beaucoup. Certes. Mais / et. Consultant-formateur-coach, je sais qu’il faut toujours tout répéter trois fois pour être sûr que cela ait un impact. A plus forte raison quand on risque de réveiller des mémoires émotionnelles.
    La première fois, vous lisez. La seconde, vous comprenez/percutez/prenez conscience. La troisième, soit vous retenez, soit vous vous décidez de passer à l’action. Et c’est bien évidemment tout le bien que je vous souhaite. Clin d’oeil entendu et sourire empathique.

    Les autres aspects de la carte tarot Force psychologique

    le pouvoir et l'audace de dire non : un message de la carte de la force psychologique du tarot

    Le copié-collé

    vers les mémoires

    psychogénéalogiques de la carte

    avoir la force, le courage et l'énergie avec la carte de la force du tarot
    on se fait parfois une montagne d'une souris : message subliminal de la carte de la force du tarot

    Le photolangage

    vers les associations visuelles et les analogies symboliques de la lame

    Pin It on Pinterest

    Share This