• Joëlle, qui suis-je ? Mon parcours:

Une carrière de 43 années dans le secteur bancaire a répondu à mes besoins de transmission de valeurs, d’enthousiasme, de partages à travers le rôle d’animatrice d’équipe, de révolution et d’évolution pour trouver une juste place dans un secteur encore fort masculin (à l’époque).  J’y ai suivi des cours de management et aussi de communication non violente. Mon cerveau gauche bien exercé pour coacher tout en respectant la personnalité de chacun avec bienveillance, autorité et insuffler un feu sacré dans l’environnement du travail, souvent considéré comme une zone de devoir et de sécurité pour beaucoup d’entre nous. Le monde professionnel était déjà pour moi comme une auberge espagnole, on y trouve que ce qu’on y apporte. Alors je m’y suis investie corps, cœur et âme.

Voilà bien un portrait d’Empereur non !

Une devise :

Être un homme (ou une femme) c’est précisément être responsable, c’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde. (ST Exupéry)

devise

  • Joëlle, qui suis-je ? Mes passions :

La lecture, l’écriture, l’histoire, les arts, la psychologie, la transgénéalogie, la philosophie, la mythologie, l’ésotérisme, l’astrologie, les écrits sacrés dont la bible et l’hébreu et last but not least LE TAROT. Un fil conducteur à ces passions : une curiosité insatiable pour comprendre la destinée humaine, son sens, le pourquoi de l’existence, la raison des souffrances, que pouvons-nous changer, comment, quelles sont nos missions etc.

En mars 2007, je découvre le Tarot de Marseille que j’étudie pendant plus de 10 ans à l’école de Tarot de Vincent Beckers.

Véritable coup de foudre pour ce merveilleux outil qu’est le Tarot. Il est venu comme une évidence répondant à mes passions, à mes désirs d’évolution. Plein de secrets s’y cachent, des choses voilant des initiations ancestrales, des appels mystérieux à ouvrir les portes de ces images qui parlent de façon hermétique mais pas inintelligible pour une chercheuse. De quoi éveiller la curiosité de mon cerveau droit.

Pour moi, le Tarot est une bibliothèque à lui tout seul m’invitant à lever le voile de chaque dessin, symbole. Voilà bien un portrait de Papesse quoi !

Les passions de Joëlle Tarot

Une légende rabbinique très ancienne raconte que quand on se promène la nuit dans une bibliothèque, si on tend l’oreille on entendra les livres nous supplier « interprète-moi, interprète-moi ».

Delphine Horvilleur

    • Joëlle, qui suis-je ? Le Feu qui m’anime :

    Celui qui unit mon parcours et mes passions, c’est la connexion avec l’humain dans toute sa beauté, sa complexité, son côté ombre et lumière. Ce besoin de liens est pour moi comme un pèlerinage vers la fraternité et ce chemin de cœur illumine ma vie, tel un Soleil ! Les rencontres (positives ou fracassantes) sur mon chemin ont toujours été pour moi les expériences d’un sentiment profond de communion qui m’ont offert la chance d’entrer avec ma part d’humanité, voire ma part de spiritualité parfois.

    La communication est un de mes moteurs, la transmission une question d’oxygène qu’elle soit écrite ou verbale, endossant à tour de rôle l’habit du Pape et de l’Impératrice.

    Construire des ponts, offrir nos points forts tout en adoucissant nos points faibles, voilà un bien beau chemin de la relation individuelle vers la relation collective.

    Le tarot est comme un pont entre le ciel et la terre, entre là-haut et ici-bas, entre notre divinité et notre humanité.

Pont du Diable de Thueyts

Une devise :

“As Long as you build bridges, you can keep crossing them”

.

Rick Pitino

Newsletter

Pour ne rien rater des mises à jour du blog, profiter des promos sur les livres ou les nouveautés de l'école du tarot.

Merci pour votre inscription à la newsletter de l'école du tarot

Pin It on Pinterest

Share This