Carte tarot ASN psychologique

Carte tarot ASN psychologique,
ou la délicate question de savoir faire table rase du passé.

Carte tarot ASN psychologique

Libération

Comment puis-je avancer sans me libérerdu poids du passé ?

extrait du livre : Le tarot psychologique, page 141

« Libération, joli mot et perspective plutôt sympathique. Cependant, il faut bien savoir que cette action, toute salvatrice soit-elle, n’en demeure pas moins lourde à vivre énergétiquement.

Douleur de femme qui accouche, dit un psaume.

En 13/ASN on souffre dans son corps. On va décristalliser des mémoires et libérer des émotions refoulées. Cris de rage, de colère et de haine. Hurlements libérateurs mais douloureux.

Etape incontournable. Aucune libération ne peut se faire sans revivre émotionnellement ce qui a causé le blocage. J’aimerais insister sur ce point. J’ai déjà rencontré beaucoup de personnes qui, au sortir d’une « thérapie-divan », se disent en paix, affirmant « avoir compris. » Bien. Bravo. Mais ces personnes viennent quand même en consultation tarot car « quelque chose » ne tourne pas rond dans leur vie : joie, bonheur et félicité ne sont pas encore au rendez-vous. Et le tarot de pointer qu’il y a un cadavre dans le placard, au niveau d’un lien parental, par exemple.

Surprise et stupéfaction chez le consultant. Mais il sort de dix ans de thérapie pour régler ce problème !

  • Ce devrait être de l’histoire ancienne. Qu’est-ce qu’il vient encore remuer cette affaire, le tarot ?
  • Ben, comme le tarot, c’est vous, et que c’est vous qui tirez les cartes … c’est que vous vous dites que tout n’est pas encore réglé à ce niveau, répond le tarologue.

Rage chez le consultant. Il ne sait plus à quel saint se vouer pour couper le cordon. C’est là que le message de 13/ASN est le plus frappant.

carte tarot asn, arcane-sans-nom et mémoire psycho-énergétique à libérer

Il signale que c’est dans le corps, dans le noir de nous-mêmes, tout au fond de notre subconscient que se cache la douleur non encore assimilée et/ou évacuée.

C’est l’émotion, liée aux événements traumatiques, qui repose encore. Et c’est elle qu’il faut aller réveiller. Pour s’en débarrasser.

Mais pour cela, il faut d’abord la laisser rugir : permettre aux cris de tristesse, incompréhension, rage et haine de libérer leur énergie. Alors seulement, on pourra être en paix.

Dans ce travail, il faut aussi tenir compte du regard que l’on portait sur l’événement à l’époque, en fonction de notre âge.

En thérapie, on peut « sortir » la prise de conscience que oui, oui, on avait un père quelque peu autoritaire, dont on recevait quelque correction (sans doute méritée) de temps à autre.

Et le travail thérapeutique de conclure que voilà une explication plausible au rapport difficile que le patient entretient avec l’autorité, aujourd’hui. Par exemple. »

C’est alors qu’intervient le travail de libération psycho-énergétique. Et que vous basculez sur le paragraphe suivant. Courage. Vous êtes à mi-chemin.

visuel école du tarot

Carte tarot ASN psychologique

Travail psycho-énergétique

Les émotions que le patient a ressenties lors des « corrections » infligées par le père, où sont-elles prises en compte dans ce travail ? Le ressenti de l’enfant qui se fait taper dessus, la douleur physique qu’il ressent, la colère de ne pouvoir réagir, voire l’incompréhension face à ce qui lui arrive … quand est-ce qu’elles seront incorporées dans ce processus ? Par une prise de conscience intellectuelle, avec un regard adulte et beaucoup de recul, dû à l’âge ? Voire même avec de l’empathie pour le père en question ? Fausse route !

Ce qui a été ressenti au moment de la douleur, est ce qu’il faut expurger pour être en paix avec l’événement.

Et ces émotions, ce sont celles d’un enfant. Non d’un adulte. Ce sont celles d’un enfant, seul, face à la douleur, la colère, la haine, l’incompréhension, l’injustice, …

Et non les mots d’un thérapeute accompagnant un adulte vingt, trente ou quarante ans après les faits.

Le travail de libération de mémoire cristallisée se fait dans le corps, par un revécu des émotions de l’époque.

Celles qui n’ont pas pu être évacuées, montrées, ou encore ressenties (« et ne te mets à pleurer en plus, s’il te plaît ! »).

Ce travail se fait en se replaçant dans le contexte de l’époque, en se remettant à la place de l’enfant qu’on était alors.

Pour revoir et revivre la situation avec les yeux de l’époque.

Le travail de 13/ASN, c’est justement plonger tout au fond de nous, afin d’aller chercher ces émotions bloquées.

Pour les libérer.

travail de libération de mémoire psycho-énergétique et carte du tarot

Tel Hercule purgeant les écuries d’Augias : laisser la puanteur s’évacuer !  Qu’est-ce qu’on se sent bien après !

Ce travail ne peut s’effectuer seul. Il nécessite un guide à ses côtés. Et l’une ou l’autre technique adéquate.  A chacun de voir ce qui lui convient.

Mais, au risque de me répéter, ce n’est pas intellectuellement, dans le mental, qu’on libère les douleurs, ce n’est pas en versant quelques larmes sur un divan confortable qu’on guérit. C’est en allant chercher dans le corps, dans ses profondeurs, la charge émotive et sensorielle qui est liée à l’événement traumatique. »
Ce que nous propose de faire 13/asn. La carte qui suit sera la cause à évacuer.

Ceci est un extrait du : Le tarot psychologique, pages 141-143

visuel école du tarot

Carte tarot ASN psychologique  : les questions et les thèmes

Parmi les 153.017 significations possibles, vous trouverez ci-dessous quelques pistes de réflexions psychologiques offertes par la carte ASN, si elle vient à vous en tirage. Reliées à votre question, elles pourraient vous être utile pour trouver un fil d’Ariane, ébauche de piste à suivre, afin de comprendre pourquoi vous en êtes là, aujourd’hui, à vous poser cette question-là, avec le tarot comme support d’investigation. Je viens de vous poser une équation à quatre inconnues. Oups !

travail psychanalytique et carte du tarot l'arcane-sans-nom
  •  vos plus grandes peurs 
  • votre capacité à vous mettre en colère (ou pas)
  • blessures de vie
  • mémoire de violences
  • confrontation à la mort brutale
  • travail de libération psycho-énergétique

    Je suis désolé de vous offrir une nouvelle liste de questions aux thèmes brutaux et formulations directes.
    La confrontation aux mémoires de 13/asn ne font dans la dentelle. Je ne peux que me projeter dans l’énergétique de la carte.

    1. y a-t-il eu des morts violentes dans la famille ?
    2. avez-vous été confronté à un cadavre / à la mort, de façon imprévisible, brutale et violente ?
    3. comment envisagez-vous la mort ? avez-vous peur de mourir ?
    4. contre qui êtes-vous en colère ?
    5. de qui ou quoi avez-vous peur ?
    6. qui, dans votre entourage, est responsable de la plus grosse peur que vous ayez eue à subir jusqu’ici ?
    7. qu’avez-vous subi et qui vous a mis dans une colère noire ? colère dont vous n’avez pu vous extirper jusqu’à présent ?
    8. dans un film ou un roman, quel genre de mort vous effraie-t-elle le plus ? quel est le lien avec votre vie personnelle ?
    9. dans un film ou un roman, quel genre de scène violente, de torture, vous fait-elle le plus horreur ? quel est le lien avec votre vie personnelle ?
    10. y a-t-il un meurtrier ou un criminel dans votre famille ? en quoi cela résonne-t-il dans votre vie personnelle ?
    11. quel est votre point de vue sur l’inconscient ?
    12. quel rôle / poids joue l’inconscient dans votre vie de tous les jours ? dans vos réactions émotives ?
    13. avez-vous (survécu à) une maladie grave ?
    14. avez-vous vu un de vos proches mourir d’une pénible maladie ?
    15. êtes-vous colérique et violent ? en quoi cela joue-t-il dans votre quotidien ? et votre développement personnel ?
    16. êtes-vous victime d’une drogue ou assuétude pouvant être mortelle ?
    17. avez-vous subi une initiation, dont le souvenir vous a traumatisé ?
    18. y a-t-il un membre de votre famille décédé et dont vous n’avez jamais su faire le deuil ?
    19. auriez-vous un penchant sadique, méchant, violent envers autrui et/ou envers vous ?
    20. êtes-vous hanté par la mémoire d’un fantôme et/ou possédé par un esprit de défunt ?
    21. avez-vous un comportement macabre, êtes-vous une personne morbide ?
    22. souffrez-vous d’un complexe de castration (physique ou psychologique) ? d’anorexie mentale, de misanthropie pathologique, de psychose morbide ?
    23. êtes-vous en grosse dépression ? la dépression est-elle une « marque de fabrique » du clan familial ?
    24. intéressez-vous à votre histoire karmique ; vous y retrouverez sans doute une mémoire de torture, meurtre, crime, pendaison, guillotine, bûcher, empoisonnement, garrot, peloton d’exécution, …
    25. Dans un autre registre, il est probable de trouver des mémoires de scènes de chasse, de guerre, de mouvement de foule en colère, camp de concentration, travaux forcés, esclavagisme …
    26. intéressez-vous (encore !) à votre histoire karmique, sous un autre angle ; vous y retrouveras sans doute une mémoire de mort lente par maladie, peste, épidémie, mort de faim, de froid, de soif, par pourrissement d’un membre blessé.

    Que de joies dans tout ceci ! 13/asn vous confronte – de par le sol noir, l’inconscient qu’il charrie et fait remonter à la surface – à l’innommable (voir ici).

    Si d’aventure à la lecture d’une des questions ci-dessus, vous avez éprouvé un quelconque sentiment, si une émotion est apparue (bouffée de chaleur, décharge d’adrénaline, colère, tristesse, …), alors vous avez tout gagné ! Une mémoire s’est réveillée. A vous de la dorloter …
    Les questions ci-dessus sont extraites de : Le tarot psychologique, page 343.

    l'arcane-sans-nom du tarot ou un moment de libération
    l'arcane-sans-nom du tarot ou le courage d'oser affronter ses peurs et colères

    Carte tarot ASN psychologique

    Après vingt ans de consultation, vous trouverez ci-dessous le top 3 des significations de la carte ASN en tirage, en lien avec la psychologie symbolique.

    Retrouvez dans cet article, une statistique qui vous laissera pantois, sur la fréquence d’apparition de ASN dans un tirage.

    • colère non encore évacuée ou (in)conscientisée 35% 35%
    • colère en cours d’évacuation / libération / expression 25% 25%
    • peur d’une personne précise ou de quelque chose 15% 15%
    travail de libération de mémoire enfouie avec l'arcane-sans-nom du tarot

    Carte tarot ASN psychologique :
    des pistes de développement personnel.

    Pour une fois – et pour contrebalancer la lourdeur des paragraphes précédents – j’ai décidé d’accentuer les côtés positifs, agréables et faciles de la carte, dans le cadre d’un cheminement personnel. Ben oui, quoi, il faut bien se remonter le moral de temps en temps. Clin d’oeil entendu.

    Se mettre en tête le moment de récolte. 

    Je ne m’étends pas sur l’épi de blé en guise de colonne vertébrale (voir ici). Je préfère plutôt évoquer la motivation suprême que l’on peut attendre d’un travail de libération de mémoire psycho-énergétique : récolter le fruit de son travail.

    Oui, c’est dur de s’astreindre à un suivi psy…, un travail en catharsis, une série interminables de séances d’hypnose, constellations, ou que sais-je encore. Oui, il faut toute la patience du Pendu alliée à la Force d’avoir le courage de venir et revenir, sans cesse accepter de se (voir) retourner(é). Garder en tête le moment « T », ce momentum ou « ça » va sortir : 13/asn et son épi de blé. Oui, on récoltera le fruit de son travail. Et 14/Tempérance pointera alors le bout de son nez.
    Tout qui est passé par ces deux moments-là, comprend ce que je veux dire par « récolter ce qu’on a semé. » Et je parle en connaissance de cause. Témoignage.

    Magie du tarot

    L’arcane 13/asn, avec le Mât, fait 80 % du poids d’un tirage. C’est une énergie formidable, gigantesque. Donc, si elle sort dans votre tirage, c’est que vous êtes prêt. Prêt pour effectuer le travail, laisser sortir ce qui doit l’être. Prêt pour vous libérer, apte à laisser le subconscient faire son office et venir faire sauter les verrous. Si 13/asn est là, devant vous, en réponse à votre question, vous me verrez toujours, en tant que tarologue, pousser un soupir de satisfaction, pousser un sourire empathique : yes, you can ! And now. Do it !

    Mais que voilà un impertinent tarologue !

    On n'est quand même pas obligé de revivre ces douleurs du passé ?

    Non, bien sûr. Ce n'est pas écrit dans la loi.
    Mais si c'est stocké dans le fin fond de votre corps, sans doute qu'il faut outrepasser la loi.

    Quel est le scénario qui revient le plus fréquemment ?

    Je vais vous surprendre. Tout schéma FFB !
    Ben, oui.

    Pensez-vous que le tarot puisse guérir des maux évoqués dans cette page ?

    Non, non, non et non ! Faites-moi l'amitié de relire la phrase précédente en l'hurlant à pleins poumons. Non, le tarot ne guérit rien. Le tarot ne fait que rendre conscient, ce qu'il y a d'inconscient en vous, par rapport à la question. Point.

    Pourquoi est-ce que "les gens" ont si difficile à accepter ces idées de libération de mémoire psycho-énergétique ?

    Car il est plus facile de rester enfermé dans un schéma mental. Là au moins, on ne souffre que dans la tête. Ceci étant, toute personne ayant des migraines dira que c'est pénible. Certes. Sans doute est-ce aussi la preuve que son corps n'attend qu'une chose : se libérer.

    Les Imagiers avaient-ils en tête le genre de propos que vous venez de tenir ?

    Je n'ai pas (en l'état) connaissance d'une vie antérieure au siècle des Lumières. Sourire. Ceci étant, les rebouteuses, chamanes et autre guérisseurs ont de tout temps oeuvré tant sur le corps que sur les esprits. C'est -) entre autre - ce qu'il leur a valu maints tourments. De là à dire que le tarot s'inscrivait dans cette optique, il y a un pas que je ne franchirais pas.

    Arrivé à ce stade de lecture de la page, j’en vois certains qui se disent que je me fais vieux, et que je me répète un peu beaucoup. Certes. Mais / et. Consultant-formateur-coach, je sais qu’il faut toujours tout répéter trois fois pour être sûr que cela ait un impact. A plus forte raison quand on risque de réveiller des mémoires émotionnelles.
    La première fois, vous lisez. La seconde, vous comprenez/percutez/prenez conscience. La troisième, soit vous retenez, soit vous vous décidez de passer à l’action. Et c’est bien évidemment tout le bien que je vous souhaite. Clin d’oeil entendu et sourire empathique.

    Les autres aspects de la carte tarot ASN psychologique

    l'arcane-sans-nom du tarot ou la force de s'attaquer aux mémoires du passé

    Le copié-collé

    vers les mémoires

    psychogénéalogiques de la carte

    l'arcane sans nom du tarot récolte toujours ce qu'il a semé
    carte tarot arcane-sans-nm psychologique analogie avec l'être abattu

    Le photolangage

    vers les associations visuelles et les analogies symboliques de la lame

    Pin It on Pinterest

    Share This