Dans certains tarots, on appelle l’arcane 16 la tour foudroyée voulant ainsi faire référence à l’épisode biblique de la Tour De Babel. Or notre lame porte bien le nom de Maison Dieu et une lame qui porte le nom de Dieu ne peut qu’inspirer de beaux et heureux événements même si parfois elle peut passer par des déconstructions pour mieux reconstruire sur de nouvelles bases.

 

Alors comment pourrait-on interpréter l’épisode de la Tour de Babel autrement que par la chute des hommes dont l’ego voulait être comme dieu ?

Il y a bien longtemps, les hommes voulaient construire une tour atteignant les cieux. Pour ce faire, ils utilisaient une langue unique. Dieu trouvant leur projet orgueilleux, les a confondus en leurs faisant parler plusieurs langues de telle sorte qu’ils ne pouvaient plus se comprendre et donc la construction de cette tour fut stoppée faute de compréhension, d’échanges et de communication.

L’église catholique nous le justifie par le fait que ces hommes voulaient être l’égal de Dieux. Mais n’est-ce pas contradictoire avec ce qui est dit en Psaume 82 : 6, où il est dit que nous sommes comme des Dieux (Elohim), reconnaissant par là notre part de divinité et le fait que nous sommes tous des fils de Dieu

Maison Dieu Preraphaelite tarot
Tour de Babel Pieter Brueghel l'ancien

Je m’autorise donc la libre pensée (et avec 16/Maison Dieu quoi de mieux) pour interpréter cet événement autrement.

Utiliser une langue unique pourrait indiquer un régime totalitaire, une dictature de la pensée, tout le monde devant utiliser le même langage.

Alors l’intervention de Dieu, dispersant ses hommes au moyen de plusieurs langues, peut être vue autrement que comme une punition mais bien comme une intervention thérapeutique privilégiant la différence et amenant ainsi les hommes à se comprendre dans leurs différences.

16/Maison Dieu i ne correspondrait donc pas à un effondrement mais bien une chance unique par le biais de l’intervention divine (le plumeau) qui amène les hommes à entreprendre la danse de la vie dans la compréhension mutuelle comme des frères….

Ou la différence est plus riche que l’uniformité.

Il est l’OR Monsignor, l’OR de se réveiller pour construire un monde plus respectueux, plus libre et plus humain.

Pour moi, le mot dangereux, c’est « un ». Parce que quand il y a UN seul Dieu, UNE seule théorie, UN seul chef, on court vers le langage totalitaire. Quand il y a « deux », quand il y a une comparaison, quand il y a la tolérance pour plusieurs Dieux, plusieurs chefs scientifiques, religieux, laïcs, on peut discuter et on est dans la direction de la démocratie

Boris Cyrulnik

Un article de Joëlle.
Pour en savoir plus sur elle, c’est par ici.

Newsletter

Pour ne rien rater des mises à jour du blog, profiter des promos sur les livres ou les nouveautés de l'école du tarot.

Merci pour votre inscription à la newsletter de l'école du tarot

Pin It on Pinterest

Share This