1 Bateleur Jean Noblet

Le bateleur face à son établi est l’artisan de sa vie. Le potentiel est là, à lui de le faire fructifier.

Il tient le bâton et le denier, le monde des énergies et le monde physique, tel un enfant encore dominé par les instincts primaires de son corps et la pulsion du désir.

Sur la table se trouvent ses défis futurs : le plan matériel avec le denier qu’il tient dans une main, le plan affectif avec le gobelet, le plan mental avec le couteau et le plan de l’énergie créatrice avec le bâton.   Il devra apprendre à maîtriser tous ces domaines pour développer son être et réaliser son destin.

 

A noter son chapeau en forme de lemniscate et ses huit petits deniers dans les cheveux, rappelant le 8 couché symbole de l’éternel recommencement.

Le bateleur c’est la jeunesse créative, l’innocence infantile, la spontanéité, la verdeur mais aussi le manque de profondeur et d’expérience.

Il porte le nombre 1, le premier, le surgissement avant l’œuvre

Cette lame signe le renouveau, le départ d’une nouvelle vie où tout n’est encore que promesse, rêve et parole. Il n’y a que pourtant que 3 pieds à sa table, comme pour la construction encore instable de son monde inachevé.

Par contre, il y a 3 dés sur sa table. La vie est-elle un jeu ? Le JE, le JEU peut commencer et le Bateleur de s’élancer vers son Destin.  Est-ce le jeu de la marelle où la dernière case correspond au ciel ?Et comment va-t-il jouer ?  Les dés qu’il va lancer, lui seront-ils favorables ?

Cultiver ses atouts (ses talents) et « s’âme user » poussé par l’enthousiasme et le désir voilà bien une mission de notre bien beau jeune homme non ?

Connaissez-vous l’étymologie du mot « désir » ? Sa racine latine est « de-sidere » dont le sens premier veut dire « être privé de son étoile ».

C’est un des messages du Bateleur : Trouver l’Etoile, peu importe le prix et que cette quête soit désirante. Gardons le regard fixé sur notre Etoile et jouons donc à cache-cache avec le potentiel divin en nous. Ne dit-on pas d’ailleurs que l’homme est un « capax dei », capable de dieu, capable de divin.

 

 

Jake Baddeley dés
STAR GOLD

 

 

La vie c’est ce désir de trouver, retrouver le divin en nous. L’apôtre Paul dans son épître aux Galates ne dit-il pas « Le Christ vit en moi » ?  soit Le Divin vit en moi (Gal 2 :20). Le désir ne cesse jamais, il est éternel.

Attention toutefois, il ne faut pas confondre plaisir et désir, car trop de plaisirs éphémères peuvent tuer le véritable désir qui est cet élan dynamique et vital de la vie. Le désir par excellence c’est l’AMOUR. L’amour c’est le don du divin en nous. Être capable de divin, c’est être capable d’aimer de toutes les façons et aussi d’un amour agapè. Le désir est donc une voie ROYALE, celle d’un « fil amant » amoureux de son étoile au présent. Et c’est donc ainsi qu’il fort probable que notre Bateleur nous appelle à ŒUVRER plutôt qu’à travailler.

Alors lançons nos dés, jouons avec enthousiasme, spontanéité, unissons nos potentiels et soyons les artisans de la vie joyeuse, libre et confiante

 

 

Dans la vie, les jeux sont donnés, mais avec un jeu donné, chacun peut faire une partie différente. 

Goethe

Newsletter

Pour ne rien rater des mises à jour du blog, profiter des promos sur les livres ou les nouveautés de l'école du tarot.

Merci pour votre inscription à la newsletter de l'école du tarot

Pin It on Pinterest

Share This