Deprecated: Hook custom_css_loaded is deprecated since version jetpack-13.5! Use WordPress Custom CSS instead. Jetpack ne prend plus en charge le CSS personnalisé. Lisez la documentation WordPress.org pour savoir comment appliquer des styles personnalisés à votre site : https://wordpress.org/documentation/article/styles-overview/#applying-custom-css in /home/u979050810/domains/ecoledutarot.fr/public_html/wp-includes/functions.php on line 6078
tarot, chemin de pèlerin - Ecole du tarot

Tarot, chemin de pèlerin, chemin de développement personnel, balisé en vingt-deux étapes.
Ca, vous l’avez déjà lu et relu. Ici et ailleurs. Posons donc un autre regard.
Le Mât se met en route. Il part pour Saint-Jacques. Il lance le mandala.

Tarot, chemin de pèlerin

visuel école du tarot

Se mettre en route

Tarot, chemin de pèlerin : le pèlerin médiéval qui s’en va vers St Jacques de Compostelle sait qu’il court un danger. Réel et mortel. A l’époque, les sentiers ne sont pas balisés, le risque de se perdre est réel. Les chiens sauvages, les loups et les serpents incarnent de vrais risques de mort. Tandis que les humains ne sont pas en reste : brigands et autres crapules de bas chemin tuent et volent ces hommes peu enclins à la bagarre que sont les Cheminants. Enfin, la rudesse du parcours, la faim et le froid représentent autant d’autres sources de dangers mortels. Sans compter les blessures qui s’infectent ou les maux inguérissables que l’on contratcte.
On meurt sur le Chemin de St Jacques !
Du coup, partir en pèlerinage, c’est non seulement risquer de ne pas revenir, mais c’est aussi ignorer ce qu’il trouvera à son retour.
En ces temps de conflits armés, de famines et où fortes chaleurs ou intempéries incessantes riments avec menaces de décès, le pèlerin ne sait dans quel état il retrouvera son foyer au retour. Sans compter les aléas sentimentaux de ceux qu’il quitte ; ou l’évolution de leur état de santé. La mortalité infantile est immense et l’espoir de vie ne dépasse guère 40 ans. Partir en pèlerinage, c’est invariablement dire adieu à certaines personnes.
La mise en route pour Saint Jacques, c’est assurément la fin d’une vie et le début d’une autre. Plus rien ne sera jamais comme « avant », une fois parti pour le bout du monde.

tarot, chemin de pélerinage

Dans les séminaires de développement personnel avec le tarot, le lien avec le chemin de Saint-Jacques tombe sous le sens : les cartes l’indiquent. Voir ci-dessous.
Derrière les mots en analogie avec le chemin, se cache pourtant un exercice de style quelque peu incongruent. Quel parallèle peut-on réellement faire entre un cheminant qui part sur les routes pour plusieurs mois, et une personne qui étale les cartes de tarot devant lui ? Quel lien y a-t-il entre le croyant qui espère son salut en risquant sa peau sur les chemins, et une personne qui cherche sa voie dans un tirage de cartes ? Silence méditatif.

En 2021, ils étaient plus de 500.000 sur les routes du chemin de Saint-Jacques.

visuel école du tarot

Quand les cartes montrent le chemin.

Le Mât rencontre la Papesse. Celle-ci lui indique qu’il est en route pour Compostelle, le champ d’étoiles, la carte 17/.
Seulement voilà. Saint-Jacques de Compostelle – délicat mix entre 16/, la maison du Dieu et 17/, le pèlerin qui s’y agenouille – n’est que la dix-septième carte. Et il y en a 21 numérotées.
Amusant de constater que quatre jours de marche plus tard, on arrivera à Fisterra. Là où se finissent les terres. Kilomètre zéro du pélerinage. Nom de la carte 21/.
Deux niveaux de chemins pour le pèlerin, deux niveaux de lecture pour le tarot.

Quand les cartes rappellent le chemin.
C'est le retour de Saint-Jacques qui importe !

Ainsi donc arrivé au bout du monde, le pèlerin n’en n’a pas fini. Il lui faut revenir. En fait, il n’a accompli que le moitié du trajet. Quelle différence entre les temps jadis et contemporains. De nos jours, en quelques heures de train ou avion, on est de retour chez soi. A l’époque, c’était reparti pour franchir les cols, affronter le climat, éviter les mauvaises rencontres. Et que / qui retrouverait-on, une fois revenu ?
Pour revenir au tarot, le moyen utilisé par les cartiers pour nous signifier que le bout du monde, la fin du jeu, n’en n’est pas un, il y a ce merveilleux enchaînement chien du Mât – mandorle du Monde. Le lien avec l’ouroboros n’est pas loin. Par contre, pour le cheminant, c’est encore des centaines, voire des milliers de kilomètres à accomplir. 🥾

visuel école du tarot

Saint-Jacques de Compostelle n’est le but.
Fisterra n’est pas le bout.

Je reste un instant encore sur cette notion de bout du monde qui ne l’est pas. Il est intéressant de constater l’évolution du Chemin.
A l’époque, l’église de Saint-Jacques, à Compostelle était le lieu, la rencontre, l’endroit où « ça » se passait. Quelques siècles plus tard, au moment du regain d’intérêt pour le pélerinage, Fisterra a commencé à devenir le but ultime. Endroit où on brûlait ses vêtements et où on allait chercher la coquille Saint-Jacques dans la mer. A lire les récits actuels des pérégrinants, je constate de plus en plus que c’est bel et bien le retour qui est mis en avant. Et que de plus en plus de marcheurs prévoient de tout faire – aller et retour – à pied. Comme à l’époque. Ouroboros ?

Fisterra, la moitié du pélerinage

C’est ici que la symbolique du tarot est intéressante. Car on y retrouve, codifiée dans le chien du Mât qui est la mandorle du Monde (je me répète), l’importance du dé-marchage. Du chemin inverse.
Ce qui me permet, dans le cadre de cart article sur le tarot – quand même ! – de proposer cette présentation des cartes à votre lecture méditative : tarot, chemin de pèlerin !

mandala du tarot et retour de pélerinage

Ca n’a l’air de rien. Prenez votre jeu de cartes préféré. Etalez-le devant vous dans cet ordre. Relisez l’ensemble de la page et passez ce mandala méditatif à l’aune de vos connaissances du tarot. Le jeu des regards. Les trois lignes. Certains enchaînements, au coeur du jeu, sont plus que troublants : 13/-12/, 11/-10/ et 10/-9/ peuvent être interprétés tout à fait différemment. Comme quand elles sortent en tirage. Les puristes diront que je me livre ici à un pur exercice de style. Querelle d’investitures revue et corrigée : 5/-4/. Sourire épanoui sur mon visage ravi. 😃

visuel école du tarot

Vertige

Permettez-moi de vous partager une expérience plus personnelle. Vous connaissez mon amour pour la symbolique romane. Je suis toujours en recherche de petites églises et chapelles, dans lesquelles les sculptures simples – comme des cartes de tarot –  éngimatiques – comme des cartes du tarot – symboliques – comme des cartes du tarot – viennent égayer mes pérégrinations en quête de taux énergétique vibratoire.
Perdu dans le fin de fond de l’Auvergne profonde. Au milieu de nulle part, une petite église du XIIe siècle. Une stèle de pèlerin. Anonyme. A côté d’un Saint-Roch.
J’ai été pris d’un vertige.

la tombe du pèlerin
visuel école du tarot

La suite de l’article arrive tout bientôt.
Abonnez-vous à la newsletter pour être tenu au courant et ne rien rater !

visuel école du tarot

Newsletter

Pour ne rien rater des mises à jour du blog, profiter des promos sur les livres ou les nouveautés de l'école du tarot.

Merci pour votre inscription à la newsletter de l'école du tarot